Pic 2 Go
Retrouvez vos photos


Articles

Recette barres énergétiques fait maison

INGRÉDIENTS
100g de flocons d'avoine (à cuisson rapide)
100g de muesli avec plein de fruits secs et de graines de céréales
80g de pistaches non salées émondées, amandes ou cerneaux de noix concassés (ou un petit mélange) réduits en petits morceaux
100g de fruits secs (pruneaux, dattes, figues, raisins secs, papayes, airelles ou un mélange selon ses goûts) découpés en petits morceaux
Quelques tranches de pomme ou de banane fraîche
40 g de poudre d'amande (ou noix de coco râpée) pour lier
200 ml de lait concentré non sucré
2 pincées de cannelle moulue pour parfumer

PRÉPARATION
Préchauffer le four à 180°C
Dans un large récipient, mélanger les ingrédients (sauf le lait) de façon homogène.
Verser ensuite le lait. Bien mélanger pour les amas de fruits dans la préparation.
Poser la pâte dans un moule carré chemisé de papier sulfurisé.
Appuyer doucement pour obtenir une épaisseur de pâte bien régulière sur toute la surface du moule.
Cuire 20-25 minutes environ à 180°C (thermostat 6) jusqu'à ce que la pâte soit dorée au-dessus et ferme au toucher.
Découper en bâtonnets réguliers, petits cubes, lorsque c'est encore chaud.
Ne pas démouler à chaud car les bâtonnets sont fragiles à la sortie du four.
Une fois refroidies, ranger les barres emballées dans du papier aluminium dans une boîte hermétique.
A conserver au frais jusqu'à dégustation !

Edito du Président de l'Association Cap Der

Pour l'inauguration de cette newsletter, nous avons posé trois questions à Daniel CONROY, fondateur du Marathon du Lac du Der, et président de l'association organisatrice : CAP DER.

Pourriez-vous présenter l'association CAP DER ? Comment vous est venue l'idée de créer ce marathon il y a maintenant 7 ans ?

Au sein de l'association CAP DER, nous sommes une équipe d'une dizaine de passionnés de course à pied qui travaille tout au long de l'année à l'organisation du marathon.
C'est la passion de la course à pied qui nous a rassemblés à l'origine. Cette idée a germé à l'époque où le Lac du Der était encore le plus grand lac artificiel d'Europe (ndlr : il est le second lac artificiel d'Europe aujourd'hui), et où nous faisions le tour de France pour faire des compétitions. Finalement nous nous sommes dit que notre région n'était pas si mal, et qu'elle méritait elle aussi d'avoir sa propre course !

Pourriez-vous nous donner 3 raisons de s'inscrire à cette 7ème édition du Marathon du Lac du Der ?

Tout d'abord, le lieu, avec le lac et ses paysages, est la raison principale qui pousse les athlètes à s'inscrire ! C'est un marathon dont le tracé fait la part belle à la nature, c'est idéal pour s'évader tout en relevant un défi sportif !
Ensuite je dirais la convivialité : c'est un marathon qui est organisé en grand partie par des bénévoles, et nous veillons à conserver cet esprit au fur et à mesure des années.
Enfin, il va sans dire que sans vous les coureurs, le marathon n'existerait pas ! Pour nous c'est avant tout un plaisir de voir tous ces passionnés évoluer dans cet environnement, et c'est un bonheur de partager ces moments avec eux !

Quelles sont les objectifs d'évolution du Marathon du Lac du Der dans les prochaines années ?

Nous aimerions grossir et accueillir plus de marathoniens. Cependant, notre priorité reste de demeurer une course à taille humaine, qui conserve son esprit convivial. Au Marathon du Lac du Der, que les coureurs soit connus ou non, nous leur apportons le même intérêt et la même considération, car tous, jusqu'au dernier, ont eu le même courage et la même détermination à passer la ligne d'arrivée ! C'est pour cela que nous proposons aussi le marathon en relais par 2 et par 4 : afin que tout le monde puisse participer et découvrir notre belle région !

  Partager l'évènement :